Étiquettes

CONCERT

J. S. Bach / F. Couperin

bach  couperin

 

Elisabeth Joyé
Clavecin
Gilone Gaubert
Violon

 Temple d’Arles (bld des Lices)

Samedi 27 avril à 17h 30

 15 euros, tarifs réduits 10euros, gratuit avant 16 ans
Réservation : 07 82 14 87 94

 Le mot de Sarabande

Elisabeth JoyéGilone GaubertLe programme

Le mot de Sarabande
Elisabeth Joyé et Gilone Gaubert ont déjà joué ensemble pour nous à Arles, lors du festival Arles en Baroque 2017, dans le programme de concerti à 3 et 4 clavecins de Bach que nous avions alors donné au théâtre d’Arles.
Ces deux musiciennes attachantes reviennent nous rendre visite dans un programme plus intime qui associe le violon et le clavecin, mais aussi deux immenses musiciens : Johann Sebastian Bach et François Couperin

Ce concert que nous vaut l’amitié de Elisabeth et de Gilone réunit à la fois deux grands maîtres et deux musiciennes singulières que nous sommes heureux de retrouver.

Elisabeth JoyéElisabeth Joyé
Élisabeth Joyé aime voyager dans le vaste répertoire pour clavecin allemand, anglais ou français comme le prouvent ses nombreux concerts consacrés entre autres à Johann Sebastian Bach, François Couperin, Jacques Duphly ou aux virginalistes anglais, servis par un toucher exceptionnel, fait de subtilité, de poésie et d’équilibre.

Cette science du clavier, Elisabeth Joyé l’a apprise auprès de grands noms du clavecin: Gustav Leonhardt au Conservatoire Sweelinck d’Amsterdam, Bob van Asperen au Conservatoire royal de La Haye, Jos van Immerseel au Conservatoire royal d’Anvers et d’Huguette Dreyfus au Conservatoire national de Bobigny.

Elisabeth Joyé a participé à de nombreux concerts et environ une trentaine d’enregistrements avec des ensembles prestigieux comme Les Musiciens du Louvre de Marc Minkowski, le Concert Français de Pierre Hantaï, la Simphonie du Marais d’Hugo Reyne, le Concert Spirituel d’ Hervé Niquet, l’Opera Fuoco de David Stern… Elle joue régulièrement avec l’ensemble Les Meslanges de Thomas Van Essen.

Elle a aussi joué dans des festivals de renommée internationale : La Grange de Meslay, Sablé-sur-Sarthe, Académies musicales de Saintes, Printemps des Arts de Nantes, Saint-Michel en Thiérache… et sur différentes scènes aux quatre coins du monde : Belgique, Brésil, Canada, Espagne, Estonie, Italie et Mexique.

Élisabeth Joyé est par ailleurs une pédagogue très recherchée. Titulaire d’un 1er prix « avec grande distinction » du Conservatoire royal d’Anvers et du Diplôme d’état d’instruments anciens, elle enseigne aujourd’hui au conservatoire du 7e arrondissement de Paris et s’attache parallèlement à transmettre son art de toucher le clavecin à travers l’animation de stages d’interprétation et des master classes en France et à l’étranger.

Élisabeth Joyé a enregistré plusieurs disques sous son nom : les Inventions et sinfonies et les Petits préludes, fantaisies et fugues de Jean-Sébastien Bach, un programme François Couperin avec François Fernandez, Afredo Bernardini et Emmanuel Balssa et en juillet 2009 un récital Jacques Duphly sur le clavecin historique du Château d’Assas (éditions Alpha).

Passionnée de musique de chambre et d’échanges musicaux, Elisabeth Joyé a fondé un ensemble de musique baroque, La Canzona, avec lequel elle a notamment enregistré, dans les années 2000, avec Gérard Lesne une anthologie de musique anglaise autour de l’Ode sur la mort de Henry Purcell de John Blow. Avec cet ensemble, Elisabeth Joyé donne actuellement la quasi-totalité des Concertos pour un, deux, trois et quatre clavecins de Bach père.

Gilone-Gaubert-JacquesGilone Gaubert
Diplômée du Conservatoire Régional de Bordeaux en piano (1er prix), Gilone Gaubert étudie parallèlement le violon, notamment avec Robert Papavrami, puis Maryvonne Le Dizès au Conservatoire Régional de Boulogne-Billancourt où elle obtient un 1er prix à l’unanimité. Afin de compléter son cursus musical, elle intègre aussi la classe d’accompagnement piano de Solange Chiapparin au Conservatoire de Fontenay-sous-Bois.

Admise dans la classe de violon de Devy Erlih au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (CNSM), elle en sort en 1995 récompensée par le diplôme de Formation Supérieure.

Passionnée par l’interprétation du répertoire de musique ancienne sur instruments d’époque, elle approfondit cette spécialisation auprès de Patrick Bismuth et Christophe Rousset au CNSM de Paris et y obtient en 1998 le diplôme de Formation Supérieure.

Depuis 2005 elle est violon solo de l’ensemble Les Talens Lyriques dirigé par Christophe Rousset, avec lequel une solide collaboration s’est créée.

Elle est invitée comme violon solo par Le Parlement de Musique de Martin Gester et joue régulièrement avec La Petite Simphonie de Daniel Isoir ou Les Passions de Jean-Marc Andrieu.

Parallèlement, pour faire suite à ses études pianistiques et toujours dans la recherche de l’authenticité d’une interprétation sur instruments d’époque, elle se passionne pour le pianoforte et se produit en duo avec Sophie Pattey, soprano.

Elle a été membre fondateur du Quatuor Ruggieri, actif de 2007 à 2015, quatuor à cordes spécialisé dans le répertoire classique et romantique sur instruments d’époque dont deux enregistrements discographiques dédiés à George Onslow (2012 sous le label agogique et 2015 sous le label Aparté) ont reçu l’accueil très favorable de la presse.

Avec Les Heures du Jour, créé en 2016, elle s’offre la possibilité de se produire dans diverses formations de musique de chambre, parcourant les répertoires depuis la période baroque jusqu’au romantisme, et pour lequel elle effectue également un travail de transcriptions et arrangements, dont les projets principaux sont les cycles Die Winterreise, Die Schöne Müllerin et Schwanengesang de Franz Schubert dans une version pour quatuor à cordes et voix.

Elle joue sur un violon de Joël Klepal, Paris 2016.

Programme

Johann Sebastian Bach ( 1685- 1750)

Choral « Wer nur den lieben Gott lässt walten »  bwv 691

Sonate en la Majeur pour violon et clavecin   bwv 1015
Dolce – Allegro assai – Andante un poco – Presto

François Couperin ( 1668- 1733)

Prélude en la Majeur de l « Art de toucher le clavecin »

14e Concert des « Goûts Réunis »

Gravement. – Allemande (vivement) – Sarabande grave – Fuguète

Prélude en ré mineur de l »Art de toucher le Clavecin »

7e Concert des « Goûts Réunis »
Gravement et gracieusement – Allemande (gayement) – Sarabande grave – Fuguète (légèrement) – Gavote (gayement) – Siciliène (tendrement et louré)

Johann Sebastian Bach

Aria en sol des variations Goldberg bwv 988

Sonate en do mineur pour violon et clavecin bwv 1017

Siciliano (largo) – Allegro – Adagio – Allegro