Concert
OrfeO di Cracovia

BACH – MOZART – BOCCHERINI

Mardi 7 août 2018 à 21h
Temple d’Arles

Jakub MICHALAK, violon
Kamil ZABOUB, violon alto
Magdalena KASPRZYK, violoncelle
Bartosz STANISZEWSKI, clavecin
Jean-Pierre MENUGE, flûte

Entrée 12 euros, tarifs réduits 8 euros, gratuit avant 16 ans
Réservations et informations : 07 82 14 87 04

Cette année encore nous avons la chance de pouvoir mettre Arles sur le carnet de route buissonnière de nos amis de l’Orfeo di Cracovia.
Après la session de musique d’ensemble que, sous la direction de Jean-Pierre Menuge, ils animent chaque année au Tréport, les musiciens de l’ensemble prennent la route pour une série de concerts dédiés à l’amitié et aux rencontres…

La France et la Pologne, 2000 kilomètres les séparent mais une même passion de la musique ancienne les réunit chaque année pour une tournée de concerts d’été à travers la France. Les musiciens invités par Jean-Pierre Menuge, Professeur honoris causa du Conservatoire F. Chopin de Cracovie, défendent chacun à leur façon une conception expressive, vivante, sincère du répertoire baroque, guidés par une expérience confirmée du concert mais, avant toute chose, par le plaisir de la rencontre à travers la musique. A travers des programmes pleins de vie, ils sauront vous convaincre, si cela était nécessaire, que la musique ancienne, souvent drôle et pleine d’humour, n’a pas pris une ride et parle plus que jamais à notre sensibilité contemporaine. Sans doute parce que le plaisir, qu’on la fasse ou qu’on l’écoute, fut sa première fonction.

Per il flauto
L’Orfeo a composé à sa façon un pétillant programme qui fera briller quelques fleurons de la musique du Siècle des Lumières. Certes, il est moins courant d’entendre la flûte à bec dans des œuvres du répertoire classique. Quand Bach à l’occasion d’un voyage à Dresde en 1717 rencontre le Français Pierre Buffardin, flûtiste à l’Opéra, il cesse de composer pour la flûte à bec et comme de très nombreux de ses contemporains, écrit pour le traverso, l’instrument à la mode du Siècle des Lumières. En quelques années, le traverso éclipsera progressivement la flûte à bec de la scène musicale. Des facteurs comme Stanesby Junior se désespèrent de voir leurs clients se détourner de leurs instruments et propose de nouveaux modèles capables de rivaliser avec le traverso. En fait une grande partie des pièces destinées au traverso en ce milieu du 18ème siècle sont exécutables sur une flûte ténor, en particulier la flûte de voix, moins sonore mais dont l’articulation plus précise sert admurablement le discours musical. C’est ce dont nous aimerons vous persuader en vous donnant des pièces tardives, sortant même de la période baroque avec Mozart ou Jean-Chrétien Bach.

Programme

Luigi BOCCHERINI (1743-1805)
Trio à cordes
Violon, alto, violoncelle

Joseph HAYDN (1732-1809)
Trio en ré majeur N°1 opus 11
Flûte, violon et violoncelle

Johann Sebastian BODINUS (ca. 1700 – 1759)
Sonate en quatuor en sol majeur
Flûte, violon, alto et basse continue

Pause

Wolfgang Amadeus MOZART (1756-1791)
Quatuor avec flûte K285a
Flûte, violon, alto et violoncelle

Georg Philipp TELEMANN (1681–1767)
Quatuor dit Polonais
Cordes

Johann Christian BACH (1735-1782)
Quatuor avec flûte
Flûte, violon alto et basse continue