Confidences des oiseaux

Fragonard

Dan Laurin, flûte à bec

Anna Paradiso, clavecin

Arles
jeudi 30 avril, 20h, au Temple
Tarifs : 12 et 8 euros, gratuit pour les moins de 16 ans
Réservations : 07 82 14 87 94

Note sur le concertProgrammeLes musiciens –

une vidéo pour faire connaissance

 

Note sur le concert
Notre ami Philippe Laché, facteur de flûtes dans le Var, a fait la connaissance du grand flûtiste et professeur qu’est Dan Laurin… Le travail technique sur les instruments de Philippe a bientôt permis une amitié partagée et des visites réciproques et fréquentes qui ont débouché sur cette idée de proposer, pour la troisième année consécutive, une master class de flûte à bec et de clavecin, ouverte, en amont par un concert auquel s’associe la claveciniste Anna Paradiso. Le public le plus large peut ainsi profiter de la venue exceptionnelle de Dan Laurin dans notre région. Ce jeudi 30 avril réserve donc un grand moment pour tous les passionnés de musique en général et de flûte en particulier.

Retrouvez aussi La présentation de la master class de clavecin proposée par Anna.

Programme
François Couperin, Jean-Philippe Rameau… et d’autres surprises non encore communiquées !

Les musiciens

 

Laurin  Dan Laurin

Dan Laurin vit en suède où il a grandi. Il parcourt aujourd’hui le monde (Europe, Etats-Unis, Japon, Australie), à la fois comme soliste et comme enseignant.
Ses efforts pour redécouvrir des effets soniques de la flûte, sa facilité technique et son style de jeu en font un des flûtistes à bec les plus intéressants de notre temps.
En plus de son travail en musique ancienne particulièrement enrichi par ses recherches en collaboration avec l’illustre facteur d’instruments australien Fred Morgan, Dan Laurin explore la musique contemporaine et élargit le répertoire de la flûte comme instrument de concert en se lançant dans l’interprétation de concertos avec un grand orchestre. Il a enregistré plus d’une trentaine de disques compacts largement salués.

Dan Laurin lives in Sweden where he grew up and travels around the world (Europe, USA, Japan, Australia, States) as soloist and teacher. Its efforts to rediscover sonic effects of the recorder, his technical facility and his style of playing make it one of the recorder player billed the most interesting of our time.
In addition to his activity in early music particularly enriched by his research in collaboration with the illustrious Australian recorder maker Fred Morgan, Dan Laurin explores contemporary music and expands the repertoire of the flute as a concert instrument in the interpretation of concertos with a large orchestra. He has recorded more than 30 CDs very celebrated.

 

 Capture-d-ecran-2015-03-30-a-19.11.00.pngAnna Paradiso

Anna Paradiso  a vécu à Bari en Italie où elle a obtenu ses diplômes d’études musicales. Titualire d’un doctorat de lettres anciennes, elle poursuit une carrière universitaire en Italie puis à Oxford pour finalement se consacrer entièrement à la musique à l’occasion de sa venue en Suède.
A côté des concerts qu’elle donne en Europe et aux Etats-Unis, elle fait de la recherche dans les vastes collections de chefs d’œuvres inconnus du conservatoire de Naples, sans pour autant délaisser la musique contemporaine, ce qui lui ouvre un répertoire aussi varié qu’inédit.

Anna Paradiso lived in Bari, Italy where she obtained her degrees in music. Thanks to a doctorate of ancient letters, she is pursuing an academic career in Italy, and then in Oxford to finally devote herself entirely to music on the occasion of its moving to Sweden.

Beside giving concerts in Europe and the United States, she makes research in the vast collections of unknown masterpieces of the Napoly Conservatory, without neglecting contemporary music which opens to her a varied as well as unpublished repertory.

 


Faites la connaissance de Anna et de Dan à propos de l’enregistrement d’un concerto de Télémann…

La master class de clavecin d’Anna
Anna Paradiso est une claveciniste qui se produit en concerts et qui réalise de nombreux enregistrements aussi bien comme soliste que comme continuiste  en Europe, mais aussi aux USA, à Taïwan et au Japon. Son répertoire s’étend du 16e siècle à la période contemporaine.

 Elle a une grande expérience  de l’enseignement : conservatoires de Bolzano, Avellino, à la Grieg academy, à Trinity College de Londres et au conservatoire de  Birmingham et ateliers internationaux au Japon, à Taïwan, en France et en Italie.

Ses recherches personnelles sur les doigtés originaux pratiqués dans les différentes écoles nationales et aux différentes époques l’ont conduites à développer différents types d’articulations qui rendent son toucher si particulier. Une part importante de son enseignement est d’ailleurs consacrée à l’étude des doigtés des musiciens baroques pour essayer de rendre ce « toucher », dans la mesure où articulations et doigtés sont fortement liés dans l’exécution.

Un autre domaine du jeu et de l’enseignement d’Anna concerne les sources de la basse continue, avec une attention spéciale pour les continuo Français et Italien du 18e siècle… ceci dans la perspective de rendre le continuo riche, inventif et très dissonant (pour ce qui concerne spécialement l’Italie) tel qu’on en trouve la description dans les sources d’époque.

Enfin Anna diplomée en langues anciennes s’est intéressée à la rhétorique grecque et romaine comme source d’inspiration pour les compositeurs baroques, parmi lesquels, J. S. Bach et G. Frescobaldi.

Pour mieux connaitre son CV, sa discographie et écouter des extraits :   www.annaparadiso.se