Étiquettes

,

viole

Pour faire suite au concert de Victor Aragon et pour rester un peu dans l’univers de cet instrument, voici le « Traité de la viole » que Jean Rousseau fit publier à Paris en 1687, traité qui commence par une Dissertation curieuse sur ses origines, origines qu’il situe bien peu de temps après la création du monde :

« Si nous commençons par notre premier Père  après sa création, nous trouverons qu’ayant été  doué des plus belles lumières de l’esprit & de l’adresse du corps la plus parfaite, il possédait toutes  les Sciences et tous les Arts dans leur perfection,  & conséquemment, la Musique , & la manière de  faire les instruments les plus parfaits , & d’ en jouer parfaitement : et comme la Viole est le plus parfait de tous parce qu’elle approche plus près du naturel qu’aucun autre, on peut juger que si Adam avait voulu faire un Instrument, il aurait fait une Viole, & s’il n’en a pas fait , il est  facile d’en donner les raisons.

 

Premièrement nous savons que le premier  homme fut créé dans le Paradis terrestre, qui était un lieu si charmant et si rempli de délices,  que toutes les inventions des Sciences & des Arts  en auraient plutôt diminué les charmes que de  les augmenter, ainsi il ne faut pas demander pourquoi Adam n’y a point fait d’instrument. »

 

Comment les enfants d’Adam ont donc construit la viole, je ne vous le dirai pas et vous lèverez vous-même le suspens en lisant le traité de Rousseau à cette adresse : 

http://www.archive.org/details/traitdelaviole00rous

 

P. S.