Dans le cadre des 3e Journées de claviers anciens et de musique d’ensemble
en partenariat avec l’Ecole intercommunale de musique

  La musique Allemande au XVII° siècle
Concert inaugural de l’orgue positif de l’école de musique
Château royal de Provence à Tarsacon, 24 janvier 2010 à 15h. Entrée libre

avec la participation des professeurs de l’école intercommunale de musique et de leurs invités

Lisa Magrini : Soprano

Catherine Escure : Cornet à bouquin et flûtes à bec

Natalia Cherachova : Orgue positif

Eric Grellety : Viole de gambe

Luc Gaugler : Viole de gambe

 

Entrée libreImage 10-copie-1

 

 

Programme

Johann Melchior Gletle

         Benignissime Jesu (motet)

         Ave Maria

Vincenz Jelich

         Quae est ista (motet)

Samuel Capricornus

         Dixi Domino (motet)

Nicolas A Kempis

         Sinfonia à 4

Johann Vierdanck

  Pass’emezo à 2 violini

Matthias Weckmann

         Sonata à 3

Quelques images du concert


 

Catherine Escure, Cornet à bouquin et flûtes à bec

Image 12Catherine étudie la flûte à bec avec F. Brüggen, puis obtient le 1er Prix de Flûte à Bec et le 1er Prix de Musique de Chambre, avec N. Burton-Page, au CNR d’Aubervilliers.

Elle se produit comme flûtiste avec : Les Pages de la Chapelle de Versailles et Contrepoint (disque sur Bouzignac O. Schneebeli), au Festival de Sablé, « Les Arts au Soleil », « L’Eté Culturel en Loir et Cher »

Elle étudie le Cornet à Bouquin avec Jean Tubéry (directeur de La Fenice), au CNR de Paris où elle obtient le 1er Prix de Cornet à Bouquin, en 2001 (à l’unanimité avec félicitations), puis à la Schola Cantorum de Bâle, auprès de B. Dickey.

Elle mène une carrière de cornettiste et flûtiste, et dirige La Compagnie du Globe, qu’elle a créée en 1997, où elle « met en scène » la musique renaissance et baroque : texte, mise en espace, costumes, lumières … La Cie du Globe se produit au Festival de Labeaume, au Théâtre de Valence, au Festival international d’Orgue d’Aubenas, Festival « Belles Pierres en Musique » …

Elle participe à des émissions télévisées sur FR 3 Rhône-Alpes, et des radio sur France-Bleue Drôme-Ardèche et R.F.I.

Catherine Escure joue également dans différentes formations : « Les Sorbon’ Scholars », « L’orchestre baroque du CNSM » direction Isabelle Haïm, l’Ensemble « Musicque de Joye » (Formation de Cuivres anciens).

 

Lisa Magrini, soprano

Image 11-copie-1Lisa a eu très tôt l’expérience de la scène puisqu’elle rejoint dès l’âge de treize ans l’ensemble Tard Quand Dîne qui couvre un répertoire allant de la musique médiévale aux musiques traditionnelles.

Voulant approcher le répertoire classique, elle suit des cours auprès du ténor Carlos Belbey, puis intègre la classe de Laure Florentin au Conservatoire d’Aix en Provence.

La véritable passion qu’elle voue à la musique ancienne l’amène à travailler avec Monique Zanetti et Vincent Recolin sur une base régulière. En outre, elle a eu l’occasion de travailler avec des personnalités telles que Louise-Marie Archambault, Michel Piquemal, Fernande Chiochio, Lise Arseguet, Gérard Lesne, Gerd Türk, Dominique Vellard, Christophe Rousset…

Tout en poursuivant sa formation au Conservatoire et à l’Université en musicologie, elle intègre différents ensembles qui lui permettent de toucher à un répertoire allant de la musique renaissance à la musique contemporaine, dans des formations à effectifs variables.

En septembre 2008, elle commence un master de musique médiévale et Renaissance à la Schola Cantorum de Bâle, sous la direction de Dominique Vellard.

 

 Natalia Cherachova, orgue positif

Image 15 Natalia est diplômée du Conservatoire Supérieur Tchaïkovski de Moscou puis s’est spécialisée dans le jeu des claviers anciens. Elle s’est perfectionnée en France auprès des clavecinistes Elisabeth Joyé et Pierre Hantaï et du pianofortiste Alexeï Lubimov.

Elle est actuellement professeur au Conservatoire d’Aix-en-Provence et au Conservatoire d’Arles.

Concertiste, elle donne des récitals de pianoforte et de clavecin, joue en duo avec la chanteuse Monique Zanetti, dirige l’ensemble baroque Anna Magdalena et le quatuor Les Calissonnes et collabore aux activités de diverses formations professionnelles spécialisées dans le répertoire baroque parmi lesquelles Canti Amorosi, La Compagnie du Globe, Les Offrandes Musicales, le Solinger Streichquartett et Le Concert de l’Hostel-Dieu.

 

Eric Grellety, Viole de gambe

Image 14 Après un premier prix de guitare classique au CNR de Marseille, Eric fait l’apprentissage de la viole de gambe auprès de Sylvie Moquet au Conservatoire d’Aix-en-Provence où il obtient le Diplôme d’Etudes Musicales (premiers prix de viole de gambe, de musique de chambre et de formation musicale). Il se perfectionne ensuite auprès de Roberto Gini au Conservatoire Supérieur de Genève (Diplôme de Concert) et au Conservatoire de Parme (Laurea Magistrale).

A l’occasion de stages et de classes de Maître il travaille également avec Emmanuel Balssa, Marianne Muller, Jérôme Hantaï, Anne-Marie Lasla et Wieland Kuijken.

Concertiste, il collabore aux activités de diverses formations professionnelles dans les domaines des musiques médiévales, Renaissance et baroques et a joué sous la direction de Roberto Gini, Francis Biggi, William Dongois, Gabriel Garrido, Gérard Lesne et au sein de la Compagnie Sandrine Anglade. Il a également enregistré pour les labels « L’empreinte digitale » et « K617 » (dont un « Choc du Monde de la Musique » pour « La fabula di Orpheo » d’Angelo Poliziano, ensemble La Compagnia dell’ Orpheo).

 

Luc Gaugler, Viole de gambe

Image 13 Luc commence ses études musicales à l’école nationale de musique d’Aix en Provence en 1986 où il entreprend l’étude de la viole de gambe dans la classe de Sylvie Moquet. Il entre ensuite au département de musique ancienne du Conservatoire national supérieur de musique de Lyon pour y suivre les cours de viole dans la classe de Marianne Müller puis poursuit ses études auprès de Wieland Kuijken au Koninklijk conservatorium Brussel. Titulaire du d.e. de musique ancienne, il enseigne actuellement la viole de gambe et la musique d’ensemble à l’Ecole Intercommunale de musique d’Arles et au Conservatoire national de région de Saint-Etienne.

Il a enregistré et se produit régulièrement en tant que soliste ou continuiste avec différents ensembles spécialisés dans la musique renaissance et baroque tels que le concert de l’Hostel Dieu, la Stravaganza, la Simphonie du Marais, le Concert spirituel, Doulce mémoire, les Jardins de courtoisie et se consacre à l’ensemble la Serenissima.